« Mon expérience avec les chiens de protection » : l’enquête 2020 est lancée

Le réseau pastoral Auvergne-Rhône-Alpes vient de lancer la seconde campagne d’enquête menée dans le cadre du Plan de sauvegarde du Pastoralisme de la Région AURA cet été 2020 : « Mon expérience avec les chiens de protection ». Une enquête auprès des usagers de la montagne pour évaluer la situation et agir avec les acteurs des territoires.

L’évolution des pratiques pastorales en contexte de prédation et le développement des pratiques de loisirs de plein air mettent en avant la question de la coexistence entre les différentes activités de l’économie de montagne, notamment tourisme et élevage.

Les rencontres entre les différents usagers des espaces montagnards et les chiens de protection des troupeaux peuvent poser des difficultés. Les élus des territoires, les acteurs du tourisme, les éleveurs et bergers, les acteurs des espaces pastoraux sollicitent les services pastoraux autour de ces nouvelles problématiques.

Le réseau des services pastoraux Auvergne-Rhône-Alpes souhaite mieux connaître, comprendre, évaluer ce qu’il se passe lors des rencontres entre pratiquants d’activités de plein nature et chiens de protection des troupeaux. Quelle est la réalité des problèmes sur le terrain ? Sommes-nous en mesure de les localiser, de les décrire et de les quantifier ? Comment agir sur les territoires pour limiter les difficultés de cohabitation ?

Un questionnaire est en ligne, il s’adresse à toute personne ayant vécu une bonne ou une mauvaise expérience de rencontre avec un chien de protection.

Les randonneurs, trailers, vététistes, cavaliers, vacanciers, habitants des espaces pastoraux sont invités à témoigner

Nous avons publié un post Facebook sur notre page avec un lien direct vers l’enquête que nous vous invitons à partager afin d’en informer vos contacts, peut-être désireux de témoigner de leur expérience bonne ou moins bonne avec les chiens de protection.

Cette campagne d’enquête est transmise à de nombreuses structures telles que les offices de tourisme, les bureaux des guides, les refuges et gîtes et autres hébergeurs, les structures d’accueil du public, les gestionnaires d’espaces naturels, les chasseurs, les forestiers, les mairies et gendarmeries, les magasins de location de matériel de randonnée ou VTT…

Les résultats de l’enquête 2019 ont été publiés, ils sont disponibles en cliquant sur le bouton ci-dessous

L’enquête 2020 permettra de consolider les résultats, affiner l’analyse et constater éventuellement des évolutions.

Publié dans actualité, enquête, réseau Pastoral AuRA | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Résultats de l’enquête « Bergers des Alpes »

En 2019, les Services pastoraux des Alpes ont mené une vaste enquête sur le métier, les profils et les attentes des bergers sous contrat dans le massif des Alpes.

Si l’enquête pastorale, réalisée de 2012 à 2014, a permis d’estimer à environ 800 le nombre de bergers salariés dans les Alpes, ces professionnels, très mobiles sur les territoires et dans leurs activités salariées, restent insuffisamment connus dans leurs profils, leur parcours, leurs besoins, leurs difficultés ou leurs attentes.

Au total, 142 bergères, bergers et vachers ont été enquêtés entre juin et octobre 2019, dont 24 en Drôme. Cette enquête a abouti à la publication d’une synthèse riche d’enseignements, qui permettra d’orienter nos actions dans les prochaines années.

Cliquez sur le bouton ci-dessous pour consulter la brochure des résultats.

Ce travail a été financé par l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires dans le cadre de la Convention Interrégionale du Massif des Alpes (CIMA).

Publié dans enquête | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Les outils connectés au service du pastoralisme drômois

Les éleveurs font face à de nombreuses contraintes dans l’exercice de leur métier, qui devient au fil du temps de plus en plus technique. Si les conditions de travail sont parfois complexes, entre suivi administratifs, technicité de la production et optimisation de la gestion des ressources pastorales, sans parler de la prédation qui vient s’ajouter aux spécificités du métier, de nouveaux outils se développent aussi et peuvent apporter des améliorations à ces conditions de travail. Parmi ces solutions en partie basée sur l’intégration de nouvelles technologies dans l’élevage, l’utilisation de balises GPS pour suivre les déplacements du troupeau et des chiens de protection est apparue comme un outil à tester.

La Chambre d’Agriculture de la Drôme, la Fédération Départementale Ovine, l’Association Départementale d’Économie Montagnarde de la Drôme, avec le soutien du Conseil Départemental, ont décidé de conduire un projet d’expérimentation visant à interroger les nouvelles technologies : peuvent-elles être une aide à la conduite de troupeaux pastoraux, des chiens de protection et un moyen de lutte contre la prédation ?

Les premiers résultats sont à consulter via le lien ci-dessous :

Publié dans actualité, expérimentation | Tagué , , | Laisser un commentaire

L’ADEM parle du pastoralisme drômois dans le Limousin !

L’Association pour le pastoralisme de la montagne Limousine et l’ADEAR du Limousin ont invité l’ADEM pour comprendre comment la Drôme réagit 20 ans après le retour des loups.

Les éleveurs du centre de la France savent que les loups arrivent (et que les premiers sont certainement déjà là) et il était important pour eux de se projeter à moyen terme… Ils savent aussi qu’ils sont vulnérables : mosaïque de forêts et de pâturages, clôtures non électrifiées, pas de chiens de protection, nombreux lots…

Même s’il est clair que le contexte alpin fait froid dans le dos, les travaux phares imaginés ici dans les Alpes ont  fait des envieux : maploup.fr, la cabane mobile, mon expérience avec les chiens de protection… Cette journée s’est inscrite dans un cycle de formation avec d’autres intervenants et a permis aux éleveurs de Creuse et de Haute Vienne de potentiellement mieux se préparer.

Publié dans Rencontres | Tagué , , | Laisser un commentaire

Enquête « Mon expérience avec les chiens de protection » : les résultats

En 2019, le Réseau Pastoral Auvergne‑Rhône‑Alpes a élargi à l’échelle de la Région une démarche engagée en Savoie par la SEA73 et l’Agence Alpine des Territoires en 2018.

L’évolution des pratiques pastorales en contexte de prédation par les loups et le développement des pratiques de loisirs en montagne mettent en avant la question de la coexistence entre les différentes activités de l’économie de montagne, notamment tourisme et élevage.

Quelle est la réalité des problèmes sur le terrain ? Sommes-nous en mesure de les localiser, de les décrire et de les quantifier ? Peut-on identifier les déterminants communs aux bonnes ou mauvaises rencontres ? Telles étaient les interrogations à l’origine de cette vaste enquête « Mon expérience avec les chiens de protection » qui a ainsi été diffusée avec l’appui de nombreuses structures telles que les collectivités locales (du département aux mairies de montagne), les offices et acteurs du tourisme, mais aussi les parcs régionaux et nationaux..

Les résultats recueillis en 2019 ont été analysés, vous pouvez les consulter et télécharger la plaquette en cliquant sur l’image ci-dessous.

Programme financé par :

Publié dans Communication régionale, enquête, réseau Pastoral AuRA, Uncategorized | Tagué , , , | 2 commentaires

Formation berger-vacher d’alpage 2020

Vous vous intéressez au métier de berger-vacher d’alpage ?

Vous souhaitez acquérir des compétences pratiques en conduite de troupeaux ovins ou bovins et en gestion pastorale ?

Cette formation itinérante de mai à novembre 2020, vous permet d’acquérir les outils nécessaires à la conduite d’un troupeau en alpage. La formation alterne théorie, exercices pratiques, visites de terrain et stages (8 semaines réparties en 3 périodes).

Les prochaines réunions d’informations et entretiens de recrutement auront lieu les 20/02/20, 26/03/20 et 16/04/20 à La-Motte-Servolex (73).

Pour plus de renseignements, contactez le CFPPA Savoie-Bugey à La-Motte-Servolex ou accédez directement au site internet

  • Géraldine MARTINS, responsable administrative (04 79 25 42 02)
  • Marielle ANDRÉ, responsable pédagogique de la formation (04 79 26 48 58)

Les partenaires de la formation :

  • CFPPA de Die, CFPPA de la Motte Servolex, CFPPA de la Côte St André
  • Fédération des Alpages de l’Isère, Association Départementale d’Économie Montagnarde de la Drôme, Société d’Économie Alpestre de la Savoie, Société d’Économie Alpestre de la Haute-Savoie
  • Mutualité Sociale Agricole des Alpes du Nord, Région Auvergne Rhône-Alpes, Pôle emploi.
Publié dans formation | Tagué , | Laisser un commentaire

Bonne année !

Publié dans Uncategorized | Tagué , | Laisser un commentaire

Formation tourisme et multiusage dans les Baronnies

Une journée de formation pour les professionnels du tourisme s’est tenue mardi 10 décembre à Sahune et St May. Organisée par le PNR des Baronnies Provençales, cette formation avait pour thème le multiusage en espace pastoral.

L’ADEM est intervenue en salle dans la matinée pour la partie théorique, puis nous avons accompagné le groupe à St May, où nous avons été accueillis par des éleveurs qui ont témoigné sur leur approche du multiusage avec leurs chiens de protection.

Cette journée fut riche en échanges, les participants très actifs et attentifs sont repartis avec de nouvelles clés de compréhension et des pistes pour les saisons futures.

Publié dans actualité, formation, Rencontres | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Un projet foncier abouti

Vendredi 29 novembre, le projet foncier initié de longue date par la commune de Mirabel et Blacons s’est concrétisé.

Avec l’accompagnement technique de l’ADEM, une convention pluriannuelle de pâturage d’une durée de 5 ans a été signée entre les propriétaires fonciers et un éleveur de la Vallée de la Gervanne. Ce sont donc 27 hectares de landes qui seront dorénavant pâturés et entretenus en hiver par un troupeau de brebis gardées.

La réunion de signature s’est terminée par le verre de l’amitié.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Rencontre annuelle de l’ADEM

La gestion du multiusage aujourd’hui, un défi de haut niveau dans un contexte de prédation

C’était le thème de la rencontre annuelle de l’ADEM qui s’est tenue jeudi dernier à Gigors et Lozeron.

Environ 80 personnes étaient réunies au domaine de Sagnol : éleveurs, élus et partenaires agricoles, techniques et financiers pour cette journée conviviale sur le thème du multiusage en espaces pastoraux.

Après un préambule du président Philippe CAHN et l’accueil de Mme le Maire de Gigors et Lozeron, l’ADEM a présenté son rapport d’activité et financier 2018 et les travaux en cours notamment sur la prédation.

La rencontre a été l’occasion de restituer les principaux travaux de l’ADEM, qui contribue à la gestion du multiusage aujourd’hui, et ce sous différentes formes :

– La sensibilisation, la communication, l’information auprès du grand public : Pasto le Journal des p’tit bergers, la plaquette Sport de nature et pastoralisme, les test d’une signalétique commune avec les Pyrénées dans le Vercors et le Pays de Dieulefit-Bourdeaux, etc

– La collecte d’informations et la construction des savoirs : « Mon expérience avec les chiens de protection », l’enquête auprès des éleveurs, l’enquête auprès des bergers.

– La diffusion auprès des professionnels de l’élevage et du tourisme, des élus, le livret des responsabilités juridiques en espace pastoral

– La médiation : voir fiche « PASTORALISME ET ACTIVITÉS DE PLEINE NATURE de la concurrence d’usage à la résolution de conflits »

Selon les actions nous travaillons à différentes échelles territoriales : localement, en Drôme, à l’échelle régionale et à l’échelle des Alpes.

Parce que l’ADEM travaille toujours en partenariat avec les territoires, nous avons accueilli les témoignages  d’Alain Matheron, maire de Lus-la-Croix-Haute, de Serge Krier pour la Communauté de Communes du Val de Drôme, Marie-Pierre Bufflier pour le Conseil Départemental de la Drôme et Manon Chevalier pour le PNR du Vercors.

Les éleveurs de la vallée de la Gervanne ont présenté leur Collectif Pastoral de Vercors Sud à travers lequel ils ont conduit des travaux d’aménagements pastoraux sur leurs surfaces pastorales depuis 1995 grâce aux aides de la Région, du Département et de l’Europe.  

Très affectés et préoccupés par la problématique de cohabitation entre loups et donc chiens de protection, multiusage et pastoralisme, ils ont témoigné de leurs propres initiatives mises en place localement ou sur leur lieu de transhumance : panneaux personnalisés, réunion d’information dans leur commune, travail sur les chiens etc.

La coupure générale d’électricité surprise n’a pas eu raison de la bonne humeur et de l’intérêt des participants et les échanges ont été riches et constructifs.

La journée s’est terminée par un buffet convivial autour du verre de l’amitié.

Publié dans actualité, Communication régionale, Rencontres | Tagué , , | Laisser un commentaire