Structuration des domaines pastoraux

Le pastoralisme par son action sur l’entretien et le maintien de l’ouverture des espaces, prend en compte une grande partie des enjeux environnementaux en particulier le maintien de l’ouverture des espaces pastoraux. L’action de structuration s’appuie sur les spécificités des lieux concernés à travers des plans de gestion annexés aux CPP, des éléments des conventions de pâturage comme la période d’utilisation, les précautions et l’encadrement du chargement.

Pour réussir la structuration du domaine pastoral du territoire, l’ADEM dispose des outils de la loi pastorale de 1972, à savoir les groupements pastoraux classiques et ceux à gestion concertée, les collectifs pastoraux, les associations foncières pastorales regroupant les propriétaires et les CPP (conventions pluriannuelles de pâturages). Ces outils ont largement démontré, tant à l’échelle drômoise qu’à l’échelle nationale, leur capacité à conquérir des  espaces, à stabiliser, à améliorer et à moderniser l’activité pastorale.

L’ADEM structure les domaines pastoraux Drômois :

Baronnies Provençales

Bassin de Montélimar

Dossier 2017

Diois

Royans Vercors et Contreforts

Dossier 2018

Vallée de la Drôme

Dossier 2017

Ces travaux sont financés par :