Transhumance des « chevroussailleuses » pour prévenir le risque incendie et préparer la restauration du Prieuré St Félix à Marsanne

Lundi 10 août à l’aurore, le troupeau de Jean-Michel Cazeaux a quitté la Réserve Naturelle des Ramières où il pâturait l’ambroisie, direction Marsanne pour un chantier de débroussaillage et autour du village ! 550 chèvres du Roves et Provençales et 150 brebis Mérinos d’Arles ont donc transhumé vers Marsanne où elles sont attendues pour 3 semaines de pâturage.

35 personnes ont transhumé avec le troupeau lors d’une balade commentée en présence d’une technicienne pastorale de l’ADEM, d’un accompagnateur moyenne montagne et des animatrices de territoire (Agglo Montélimar, Communauté de Communes Dieulefit-Bourdeaux). Les participants ont découvert le pastoralisme du Bassin de Montélimar, la transhumance en Drôme, le travail du chevrier, le rôle du troupeau dans la prévention des incendies et la DFCI (défense des forêts contre les incendies) mais aussi les bons comportements à adopter en présence des animaux et des chiens de protection.

Un groupe curieux et intéressé qui a beaucoup apprécié la balade, les échanges, et de voir faire le berger avec le troupeau. Les enfants notamment ont été très efficaces dans le rabattage des chèvres! Une centaine de personnes était rassemblée pour accueillir le troupeau au village et l’a suivi jusqu’au parc de nuit où la Mairie a offert un apéritif convivial. Les élus locaux, M. le Maire de Marsanne, le vice-président à l’agriculture de l’agglomération de Montélimar et Mme le maire de Roynac ont exprimé leur soutien au pastoralisme et à ces démarches de coopération entre les municipalités et les bergers.

Cette intervention du troupeau permet à la Mairie de préparer le chantier de restauration du Prieuré St Félix mais aussi de prévenir le risque d’incendie autour du village : ce qui nourrit les animaux ne nourrira pas le feu ! Intérêt écologique mais aussi économique, pâturer c’est aussi économiser de la main d’œuvre et des passages mécaniques à une saison où utiliser des machines présente un risque de départ de feu.

Cet article, publié dans actualité, Rencontres, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s